CHOLATSE 6440m Arête Sud Ouest NEPAL

Appelé aussi Jobo Lhaptshan, le Cholatse si situe au cœur de la vallée de l’Everest. C’est un sommet technique ou aucune des faces et arêtes n’est facile. En 1995 l’équipe jeune haut niveau de la FFME emmené par Paul Robach s’illustrait en gavissant la face N. Plus récemment Ueli Steck réussissait la face N en solo. La arête sud ouest est surement l’itinéraire le plus accessible de ce sommet.

 

 

LES POINTS FORTS

Un sommet au cœur de la vallée de l’Everest : un rêve pour beaucoup d’entre nous d’aller découvrir cette région au plus haut sommet de la terre.

  • Au cours de cette expédition nous découvrirons le pays Sherpas. Que ce soit sur le plan géographique  en partant des basses vallées aux plus hauts sommets.

  • Un sommet technique à l’altitude moyenne. Le choix de tenter un sommet de moins 7000m pour une ascension technique est délibéré.

  • Un encadrement pour donner une chance de réussite à chaque membre. Un guide de haute montagne pour maximum 2 participants. Après s’être bien acclimaté nous partirons en technique alpine.

  • Une grande expérience de l’organisation d’expéditions sur des sommets de haute altitude et technique jusqu’à plus de 8000 mètres.

  • Une très bonne connaissance du Népal pour y avoir été 18 fois. 25 expéditions organisés dont 15 au Népal.

  • AU JOUR LE JOUR
  • J1 – J2 Paris – Katmandu
    Vol international. Nuit dans la capitale Népalaise.


  • J3 Katmandu – Lukla
    Tôt le matin nous prenons l’avion pour Lukla, petit village d’où partent toutes les expéditions vers l’Everest. La piste, perchée à flanc de montagne donne lieu à des décollages et atterrissages impressionnants ! Arrivée en fin de matinée. Après avoir pris contact avec l’équipe de porteurs, nous partons pour Phakding (2700 m), à 2 heures de marche environ, par un sentier très facile. Nous découvrons les premiers villages du Khumbu et leurs drapeaux à prières. C’est un peu l’émerveillement !
    Nuit au lodge très confortable de Gy alzen, frère de Pemba l’organisateur.
    Horaire : 2 à 3 heures de marche.

  • J4 Phakding - Namche Bazar
    Nous repartons sur le chemin unique de cette vallée, croisant un flux incessant de porteurs, villageois, marchands, caravanes de yaks et de dzhos. Tous se rendent à Namche Bazar, chargés de mille et une denrées. Le passage de plusieurs ponts suspendus suscite toujours un peu d’émotion (!) et au bout d’une heure, nous arrivons au pied de la dernière montée menant au village : 600 m de dénivelé par un chemin encombré, à travers la forêt de pins. Les sommets du Thamserku, du Kongde Ri dévoilent leurs 6000 mètres, encapuchonnés d’ice flutes. Namche Bazar est une bourgade sans charme particulier, à flanc de colline et formant une cuvette. C’est là que se tient le marché chaque samedi. Il attire non seulement les habitants de la région du Khumbu, mais aussi les marchants tibétains qui ont marché des journées entières pour venir vendre leurs denrées. Nuit en lodge à Namche Bazar au Yéti Mountain home.
    Dénivelés : +800 m Horaire : 5 à 6 heures de marche

  • Jour 5 : Namche Bazar - Phortse Tenga (3690 m)
    Etape se déroulant à flanc de montagne et qui nous fera perdre un peu de dénivelé. Nous longeons les périmètres de reboisement dans lesquels ont été replantés des pins endémiques. En effet, depuis 30 ans que toutes les expéditions passent ici, la nature souffre d’un déboisement excessif. Aujourd’hui, il est interdit de couper les arbres, et nous utilisons pour la cuisine des réchauds à essence. Au débouché d’un virage, la pyramide de l’Ama Dablam se dévoile, majestueuse C’est le sommet emblématique du peuple sherpa. Nous pourrons voir également le sommet de l’Everest et la face sud du Lhotse, une des plus grandes parois du monde ! Pique-nique en route au hameau de Sanasa, avant de monter à un petit col à 3973 m et de redescendre quasiment au niveau de la rivière. Nuit en lodge.
    Dénivelé : + 500 m
    Horaire : 4 à 5 heures de marche


  • Jour 6 : Phortse Tenga – Luza (4210 m)
    Nous entrons ensuite dans la vallée de Gokyo, à travers une forêt de rhododendrons géants, découvrant la pyramide du Taboche à 6367 m. Ces journées sont les plus importantes du trekking quant à l’acclimatation, et il est primordial de ne pas monter trop vite. Nous suivons toujours la vallée à flanc de montagne, le chemin faisant des détours au gré des vallées adjacentes que nous traversons. Arrivée à Luza en milieu d’après-midi, petit hameau perché à flanc de montagne. Ici l’altitude se fait plus ressentir mais la vue sur le Cholatse est superbe. Nuit en lodge.
    Horaire : 4 à 5 heures de marche
    Dénivelé : + 680 m

  • Jour 7 : Luza - Gokyo (4750 m)
    Un des grands jours de ce trekking ! Nous passons un petit col, puis nous remontons le long de la moraine frontale du glacier de Ngozumpa qui barre toute la vallée. Les lacs sont enchâssés entre la moraine latérale du glacier et les flans des montagnes bordant la vallée. Au sortir d’une montée un peu raide, le premier lac apparaît avec le sommet du Cho Oyu se reflétant dans ses eaux turquoise. Le tableau est féérique. Nous continuons jusqu’au hameau de Gokyo, coincé entre la moraine et le lac. L’altitude se fait ressentir déjà un peu plus. Nous irons déguster un bon thé au lait sucré, le temps que notre cuistot nous prépare une petite collation. Nuit en lodge.
    Horaire : 4 à 5 heures de marche
    Dénivelé : + 400 m 

  • Jour 8 : Gokyo Peak (5280 m)
    La traversée de la rivière se fait sur des cailloux, très tôt le matin, alors que l’air glacé descendant du Cho Oyu nous fouette le visage. Le chemin est raide et bientôt nous dominons la moraine du glacier de Gokyo, apercevant ce fleuve de glace et d’éboulis en apparence immobile. Le soleil se lève sur la pyramide de l’Everest, le Lhotse et le Makalu, inondant de ses rayons d’or cette couronne des plus hauts sommets de la terre. Nous arriverons au sommet de Gokyo peak un peu essoufflés (!) mais la joie du spectacle et le bonheur d’être ici face à un tel panorama nous font oublier la fatigue. Les lacs scintillent de mille diamants en contrebas. Descente par le même chemin jusqu’au campement. Nuit à Gokyo en lodge.
    Dénivelés : 570 m
    Horaire : 4 heures de marche environ

    Jour 9 : Gokyo – Camp de base
    Journée assez courte. Pour traverser la langue terminale du glacier de Ngozumpa, le chemin est tracé dans les débris morainiques, à travers des collines de cailloux instables et pénibles à traverser. Nous continuons notre traversée pour rejoindre la face Ouest du Cholatse et son camp de base
    Horaire : 4 heures de marche
    Dénivelé : 400m

  • J10-21 Ascension de l’arête ouest du Cholatse
    L’ascension comporte 5 parties assez distinctes :

      • - La remontée du glacier au pied de la face Ouest :
        Ce glacier est raide juste au dessus du camp de base et se présente comme un petit Ice Fall. Nous serons peut être obligé de fixer un peu de corde car nous serons amené à faire quelques aller et retour sur ce glacier.

  • - La remontée jusqu’à l’arête et le début de l’arête :
    Par des goulottes nous rejoignons l’arête de neige puis par celle ci nous venons buter contre la tour de rocher

  • - Franchissement de la tour de rocher :
    Quelques longueurs de rochers en 4/5 nous permettrons de passer cette tour. En un rappel nous nous rejoindrons un bon emplacement de camp

  • - L’arête de neige et glace :
    La partie la plus raide de l’arête avec quelques sections en contre pente de l’arête. Nous pouvons être amené à franchir des champignons de neige.

  • - La fin de l’arête jusqu’au sommet :
    La partie finale qui représente au moins un tiers de l’ascension est moins raide et permet un final confort.

  • La descente se fera par le même itinéraire, la plus part du temps en rappel.

  • Bivouacs :
    Nous serons amenés à dormir sur cette arête. Je pense que nous poserons au minimum 3 camps.

    En fonction de la météo et de la difficulté rencontré nous serons peut être amené à resté plusieurs nuits dans un camp.

    Stratégie d’ascension :
    Après une bonne acclimatation sur le trek et au Gokyo Peak nous rejoindrons le camp de base.
    Les premiers jours seront consacrés porter du matériel jusqu’à l’arête et éventuellement poser des cordes fixes dans la tour de rocher à fin de faciliter l’acheminement de tous le matériel pour la suite.
    En fonction de la météo une période de récupération avant une tentative sera nécessaire.
    L’ascension se fera en technique alpine

  • J22 Camp de Base – Portse Tenga

    J23-24-25 Portse Tenga – Namche – Lukla

    J26 Lukla – Katmandu

    J27 Katmandu

    Journée libre pour les derniers achats et ultimes visites de cette ville pleine de charmes.

    J28/29 Katmandu – Paris



Jean Annequin

Guide de Haute Montagne à 25 ans, sa passion pour la découverte des montagnes du monde l’a mené aux quatre coins de la terre. En 1991-92, membre de l’équipe Haut Niveau FFME, il découvre le monde de la haute altitude. Il est aujourd'hui professeur à l'Ecole Nationale de Ski et d'Alpinisme (ENSA).
Depuis chaque année voit naître un nouveau projet, ascension de sommet ou grande traversée glaciaire.
Ses rêves portent surtout sur des sommets d’exploration comme le Gimmigela ou le Damodar Himal.

Formulaire Contact

Pour nous contacter utilisez le formulaire ci-dessous. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.
Nous sommes souvent sur le terrain, n'hésitez pas à nous joindre directement par téléphone au 06 81 86 10 87 (+33.681 861 087).

Vous pouvez aussi nous joindre directement par email à contact@montagnesdumonde.fr

Lettre d'information

Séjour hors programme

Ce séjour n'est pas au programme de cette année, contactez nous pour un devis personnalisé.

Difficulté

3 phases caractérisent ce voyage : - Une phase de trekking. Randonnée pendant laquelle nous ne portons que nos affaires de la journée. L’acclimatation est progressive et nous bénéficions d’une équipe jusqu’au camp de base. - Une phase d’ascension. Nous sommes en autonomie avec un camp de base ou un cuisinier et ses aides nous préparent la nourriture - Une phase de trekking pour descendre. Pendant cette phase comme au début nous retrouvons une petite équipe de porteurs. L’ascension : Technique : L’ascension est technique et présente des ressauts raides. Une première partie sur un glacier pouvant être crevassé. Puis la remontée jusqu’à l’arête par des goulottes. S’en suit le franchissement de la tour de rocher qui permet grâce à un rappel de rejoindre l’arête fine. Sur la partie suivant on retrouve des sections raides allant jusqu’à 80° sur de courts passages. Nous évoluons sous forme de longueurs. Le participant à l’habitude de grimper dans des cascades de glace en 4+. En rocher il est capable de franchir du 4 en grosse. Physique : Cette un expédition demandant une très bonne condition physique. Les efforts peuvent être long et répétés. Marcher 8 heures ne doit pas être un pb. Le portage du sac est aussi une réalité des expéditions. En moyenne nous avons une dizaine de kg à porter. Attention l’éloignement, l’altitude et le froid nécessitent que l’on se prépare bien à ce type d’ascension.

Inscription

Formulaire Contact

Pour nous contacter utilisez le formulaire ci-dessous. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.
Nous sommes souvent sur le terrain, n'hésitez pas à nous joindre directement par téléphone au 06 81 86 10 87 (+33.681 861 087).

Vous pouvez aussi nous joindre directement par email à contact@montagnesdumonde.fr

Lettre d'information
Facebook icon