DE SHIMSHAL A LA KHUNJERAB PASS

PAKISTAN – SEPTEMBRE 2007 A l’extrémité nord-est du Pakistan, aux portes de la Chine dans le pays Hunza, il existe une vallée encore préservée du tourisme parce que toujours difficile d’accès : la vallée de Shimshal reste un joyau protégé par ses gorges étroites et vertigineuses au cœur d’une multitude de sommets de 6000 et 7000 mètres.

Cette vallée est restée, jusqu’à la fin du 19ème siècle, la base arrière de brigands qui rançonnaient, depuis leur village inaccessible, les caravanes de la route de la soie en chemin pour le Turkestan proche. Les Shimshalis, devenus depuis de paisibles éleveurs de yacks de moutons et de chèvres, sont restés à l’écart des mouvements du monde. Ce n’est que depuis trois ans qu’une piste vertigineuse, tracée à flanc de parois ou au fond de gorges impressionnantes et dont la construction a pris plus de dix ans, relie la vallée de Shimshal à la haute vallée de la Hunza et évite ainsi les quatre jours de marche autrefois nécessaires pour y accéder. 

Aujourd’hui, cette vallée garde encore toute l’authenticité d’une vie agricole et pastorale traditionnelle où les transhumances de printemps et de fin d’été vers les « pamirs » (vastes pâturages d’altitude au pied des hautes montagnes) rythment, pour combien de temps encore, la vie de ces bergers.
C’est depuis cette vallée que nous nous proposons de rallier la frontière chinoise à l’extrémité nord de la célèbre Karakoram highway, par l’itinéraire ancestral que suivaient autrefois les shimshalis pour accéder à leur village.
Durant ce trekking de 14 jours nous relierons ces fameux pamirs, en franchissant des cols d’altitude. Nous ferons halte dans des villages d’été et nous irons à la rencontre de l’hospitalité simple mais franche d’une population particulièrement attachante. Quelques jours durant nous serons loin des clichés véhiculés en Occident sur le Pakistan grâce à la tolérance et à l’accueil de ces personnes de confession musulmane, Ismaélites.
Pour ceux qui en auraient envie, il est prévu de gravir en aller et retour le Manglik Sar (6050m), sommet glaciaire facile, non technique, qui s’avère être un magnifique belvédère sur les vallées et sommets environnants, et si le temps le permet sur les géants du Karakoram (K2 / Broad Peak…) .  

Ce trekking, même s’il ne comporte pas de difficultés techniques particulières s’apparente à une petite expédition parce qu’il emprunte des vallées parmi les plus reculées de l’Himalaya et qu’il traverse une région quasiment jamais parcourue par des marcheurs occidentaux. De plus il se déroule en haute altitude car l’itinéraire franchit plusieurs cols à plus de 5000m (sans parler de l’ascension facultative du Manglik Sar), et reste plusieurs jours de suite au dessus de 4000m. Il ne doit donc être entrepris que par des marcheurs confirmés, en très bonne forme physique, capables de marcher plusieurs heures d’affilée (de 5 à 8 heures) avec un petit sac à dos et d’emprunter des sentiers escarpés et souvent vertigineux.
Pour l’ascension facultative du Manglik Sar, il sera nécessaire d’avoir déjà une expérience du cramponnage sur des pentes peu inclinées (comme ce que l’on rencontre par exemple sur la voie normale du Mont Blanc).
Une rencontre préalable avec le guide sera nécessaire pour l’inscription.

LES POINTS FORTS DE CE VOYAGE
- La découverte d’une région sauvage où  peu d’occidentaux s’aventurent.
- Un voyage d’exception au cœur de paysages parmi les plus grandioses de la planète et dans une nature encore préservée.
- La rencontre avec une population qui nous accueillera avec authenticité, mais que nous aurons soin de respecter et de déranger le moins possible.  
- La possibilité pour un bon marcheur d’aller au-delà de ce qu’il a pu déjà faire, en gravissant un sommet de plus de 6000m. Mais plus que l’altitude atteinte, ce qui nous motivera sera de gravir un sommet, magnifique belvédère sur la chaîne du Karakoram.
- Un encadrement pour donner une chance de réussite à chaque membre tout en évoluant en sécurité. Ce voyage sera encadré par un guide de haute montagne français habitué aux voyages et aux expéditions lointaines.

Jean Annequin

Guide de Haute Montagne à 25 ans, sa passion pour la découverte des montagnes du monde l’a mené aux quatre coins de la terre. En 1991-92, membre de l’équipe Haut Niveau FFME, il découvre le monde de la haute altitude. Il est aujourd'hui professeur à l'Ecole Nationale de Ski et d'Alpinisme (ENSA).
Depuis chaque année voit naître un nouveau projet, ascension de sommet ou grande traversée glaciaire.
Ses rêves portent surtout sur des sommets d’exploration comme le Gimmigela ou le Damodar Himal.

Formulaire Contact

Pour nous contacter utilisez le formulaire ci-dessous. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.
Nous sommes souvent sur le terrain, n'hésitez pas à nous joindre directement par téléphone au 06 81 86 10 87 (+33.681 861 087).

Vous pouvez aussi nous joindre directement par email à contact@montagnesdumonde.fr

Lettre d'information

Séjour hors programme

Ce séjour n'est pas au programme de cette année, contactez nous pour un devis personnalisé.

Difficulté

Marcheurs confirmés, en très bonne forme physique, capables de marcher plusieurs heures d’affilée (de 5 à 8 heures) avec un petit sac à dos et d’emprunter des sentiers escarpés et souvent vertigineux.

Inscription

Formulaire Contact

Pour nous contacter utilisez le formulaire ci-dessous. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.
Nous sommes souvent sur le terrain, n'hésitez pas à nous joindre directement par téléphone au 06 81 86 10 87 (+33.681 861 087).

Vous pouvez aussi nous joindre directement par email à contact@montagnesdumonde.fr

Lettre d'information
Facebook icon