En ces temps de mousson dans les Alpes il fallait mettre le cap au Sud !
Marrakech, 38 °C yo ! Il fait chaud, direction les montagnes du Haut Atlas, le cirque de Taghia et ses parois exceptionnelles. Avec Fabienne, Jeanne Luce et Jean Pierre c'est sans regret que nous nous retrouvons chez Assan et son nouveau gîte pas encore fini, retour aux sources garanti !!!

Après l'inévitable longue route entre Marrakech et Zaouiat c'est avec un plaisir toujours renouvelé que nous effectuons les 2 heures de marche qui nous mènent à tranquillement au village de Taghia. Depuis mon dernier passage le changement se fait sentir avec un nouveau gîte, 3 "boutiques", des poteaux pour l'électricité prêts à remplacer la mini turbine qui jusqu'à présent fournissait poussivement un peu de lumière. Un bien , un mal ? Où est la limite ? Pour le moment l'accueil berbère est toujours aussi formidable !


Avec le printemps le contraste entre le rouge des parois et le vert des champs est saisissant, nettement plus beau qu'à l'automne.


Après le traditionnel thé à la menthe bien chargé en sucre nous partons vers la classique "Rève d'Aicha" à la paroi des Sources. Deux cordées devant nous, effectivement le changement se fait sentir, rocher qui commence à se patiner, chemins de retour bien tracé et cairné, peu importe on est là pour prendre notre temps.


Le lendemain au vu du monde dans le "Nom de la Réforme au Taoujdad nous choisissons l'option Aventure et gravissons le Pilier W, un vraiment bel itinéraire bien varié.



Comme troisième voie on décide de ne pas se lever tôt et de profiter de la paroi de la Cascade orientée Est. Sur le papier, une petite voie nommée Elf Minuten, équipée... en réalité deux pitons sur toute la voie, heureusement que j'avais oublié 3 friends au fond du sac !!! La descente par le chemin du tire bouchon vaut à elle seule le déplacement et quelle vue sur le cirque !

Nos espions nous avertissent que les différents gîtes se vident un peu, c'est le moment d'aller dans la sur-classique "Nom de la Réforme". Toujours aussi belle, ça déroule tranquille.


Aujourd'hui journée orageuse... résultat une longueur puis descente avant la pluie, la voilà la journée de repos...


Après tout ces délicieux Tajines, couscous, brochettes préparés avec attention par Aïcha, direction "L'allumeur de Rêves Berbères" dernière création de Michel Piola. Vraiment une belle voie, bien abordable mais soutenue dans le 6a/b, rien à jeter.


Une dernière escalade dans "Belle et Berbère" et un retour parsemé de rencontres nous ramène vers Marrakech la tête plein de souvenir et de soleil !













Facebook icon

Séjour en relation

Derniers articles

Sur les traces d’Albert Precht

Des nombreux voyages que j’ai fait en Jordanie, le nom d’Albert Precht est celui autour duquel à régné le plus d’admiration et de respect. Toutes les ouvertures qu’il a faite là bas sont empreintes de grandeur, de qualité et d’engagement. La subtilité des itinéraires et l’éthique irréprochable avec lesquelles ils sont ouverts forcent le respect.